Objets Célestes-Lexique *A-4*Objets Célestes-Lexique *A-4*
Accueil*Objets Célestes*Accueil
Objets Célestes-Lexique *A-4*Objets Célestes-Lexique *A-4*


LEXIQUE

Liste des Objets Célestes & Termes Astronomique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V WXYZ
A-1 A-2 A-3 A-5 A-6 A-7
*A-4*

*Ascension droite*

En astronomie, l'ascension droite (a ou a) est un terme associé au système de coordonnée équatoriale, qui est l'équivalent sur la sphère céleste de la longitude.

Tout comme la longitude d'un lieu mesure l'angle entre le méridien de ce lieu et un méridien de référence appelé aussi méridien principal, l'ascension droite d'un astre mesure l'angle entre le cercle horaire de ce lieu et un cercle horaire de référence. De même que l'intersection entre le méridien de Greenwich et l'équateur sert de point d'origine pour la latitude et la longitude terrestre, il existe un point d'origine pour la déclinaison et l'ascension droite. Ce point, appelé point vernal et noté g ou ?, est un des deux points où l'équateur céleste et l'écliptique se croisent et le cercle horaire passant par ce point est le cercle horaire de référence.

L'ascension droite se mesure toujours en angle horaire exprimé en heures (H), minutes (M), secondes en temps sidéral; une heure étant équivalente à 15 degrés.

L'ascension droite permet aussi de déterminer facilement combien de temps il faudra à un astre pour atteindre un certain point dans le ciel. Par exemple, si une étoile d'ascension droite 01:30:00 est au zénith, il faudra 18h30 à une autre étoile d'ascension droite 20:00:00 pour être au zénith (20h00 - 1h30).

*Astérisme*

Figure dessinée dans le ciel par des étoiles brillantes et bénéficiant d'une appellation populaire bien que ne constituant pas une constellation.

En astronomie, un astérisme est une forme composée des étoiles dans le ciel de la Terre qui ne constitue pas une constellation officielle.

Par exemple :
- la grande cuillère/casserole dans la Grande Ourse ;
- la petite cuillère/casserole dans la Petite Ourse ;
- la cruche de thô dans le Sagittaire ;
- la ceinture d'Orion ;
- le Triangle d'été (Deneb, Altaïr et Véga, ou a Cygni, Aquilae, et Lyrae) ;
- la Croix du nord dans le Cygne ;
- le Grand carré de Pégase (qui comprend a Andromedae) ;
- la jarre du Verseau ;
- la faucille dans le Lion ;
- la Fausse croix, ressemblant à la Croix du Sud.

Un astérisme antique, la Chevelure de Bérénice, est de nos jours officiellement une constellation.

*Astéroïde troyen*

Originellement, les astéroïdes troyens sont un groupe d'astéroïdes situés aux alentours des points de Lagrange L4 et L5 de l'orbite de Jupiter, c'est-à-dire qu'ils possèdent la même orbite mais sont situés à 60° en avant ou en arrière par rapport à Jupiter.

Le même terme est utilisé pour désigner d'autres astéroïdes ayant une orbite similaire mais avec une autre planète. En théorie, n'importe quelle planète peut accueillir sur son orbite des astéroïdes troyens.

Toutefois, des calculs indiquent que les points L4 et L5 de Saturne ne sont pas stables à cause de l'influence de Jupiter.

Astéorides Troyens

Légende de la figure:
 Dans ce schéma du système solaire externe, astéroïdes Troyens peuvent être vus partageant les orbites de Jupiter et de Neptune.


Dans, le système solaire, la quasi-totalité des troyens sont sur l'orbite de Jupiter. Ils sont situés entre 5,05 et 5,40 ua du Soleil et forment le deuxième groupe d'astéroïdes le plus important, après ceux de la ceinture principale.
*Astéroïde*
Un astéroïde est un objet céleste dont la taille varie de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres de diamètre et qui tourne autour du Soleil. Arbitrairement, les objets de moins de 50 m de diamètre sont appelés des météoroïdes.

 Les astéroïdes font partie de notre système solaire et ne sont pas les satellites d'une planète.

On suppose que les astéroïdes sont des restes du disque protoplanétaire qui ne se sont pas regroupés en planètes pendant sa formation.
*Astrolabe*
L'astrolabe (ou Almincantarat, de l'arabe ?: Al-Muqantara) fut le principal instrument de navigation depuis le XVIe siècle jusqu'au XVIIIe siècle, au moment où fut inventé le sextant.

Un astrolabe se compose d'un cercle gradué en degrés (rapporteur) avec un bras tournant attaché à son centre. Quand la marque 0° sur le cercle est aligée avec l'horizon et une étoile, ou tout autre corps céleste, est visé à l'extrémité du bras mobile, la position de l'étoile peut être lue (? prise ?) sur le cercle gradué. L'étymologie latine du nom provient de cette action : astro = étoile, labe = prendre.

Sur le plateau (mater) sont gravées des lignes qui représentent la projection stéréographique de la sphère céleste, uniquement valides pour une latitude géographique donnée.

En ajustant l'instrument au temps local, la position d'une étoile peut être lue sur la grille. Réciproquement, l'instrument peut être ajusté à la position mesurée, le temps pouvant alors être lu sur l'échelle.



Définissez vos Rêves

Astrologie
Objets Célestes-Lexique *A-4*Objets Célestes-Lexique *A-4*
*RETOUR INDEX*
Objets Célestes-Lexique *A-4*Objets Célestes-Lexique *A-4*

Tous droits réservés©2008-2017Au coeur de la planète.com -*Règles de confidentialité pour les annonces Google Adsense*